GUDEE     Groupe Unitaire
pour le Développement
des Écoles Européennes
Coin Presse       UNE ÉCOLE EUROPÉENNE POUR L'EUROPE !  

 

 

Home
Faits et opinions
Revue du GUDEE
Calendrier
Bibliothèque
Le GUDEE en bref
Réunions du GUDEE
Liens utiles

        

Up Crise du système Crise financière Futur des EE FAQ Forum Journée d'études États Généraux MEET Coin Presse Documents GUDEE

Les journalistes trouveront ici les communiqués de presse les plus récents. Pour toutes informations supplémentaires, contactez-nous !

Contactez-nous   GUDEE - Groupe Unitaire pour le Développement des Écoles Européennes
 

Press Release

Comités du personnel des Institutions Européennes // Associations des parents d'élèves des écoles européennes // Syndicats de la fonction publique européenne

Ce mardi 12 avril 2011, les parents des enfants scolarisés dans les écoles européennes et les organisations représentant le personnel des institutions européennes manifestent contre les coupes dans le budget des écoles européennes.

Dans le cadre des mesures d’austérité qui concernent tous les budgets d’éducation en Europe, les autorités budgétaires (Conseil des Ministres, Parlement européen et Etats membres) veulent voter un budget 2012 pour les écoles européennes qui réduit énormément la dépense par élève, et sera particulièrement dangereux :

bulletla qualité de l’éducation sera durement impactée
bulletl’enseignement en langues maternelles, en particulier celles des nouveaux Etats membres, sera considérablement réduit
bulletl’accès à certaines filières, préparant notamment à des cursus universitaires scientifiques, sera bloqué pour de nombreux élèves
bulletle support aux enfants en difficulté ou à besoins spéciaux sera considérablement réduit

Toutes ces mesures budgétaires vont aggraver la crise des écoles européennes, depuis longtemps surpeuplées, déjà incapables de résoudre les problèmes d’échec scolaire, déjà incapables de garantir la durée légale de l’année scolaire.

Les manifestants dénoncent un système qui décourage de plus en plus l’accueil des enfants (environ 50% des enfants du personnel UE se dirigent ailleurs), créant ainsi une charge indue sur les systèmes d’enseignement nationaux, puisque les parents n’ont alors pas d’autre choix que de scolariser leurs enfants localement.

Les manifestants réclament un budget qui permette aux écoles de vivre, d’accueillir dans des conditions décentes tous les enfants qui veulent y être scolarisés, d’avoir un enseignement de qualité mais qui ne soit pas élitiste grâce à un support pédagogique adapté.

Ils réclament que les moyens soient mis en place pour cesser de refuser l’inscription d’enfants de parents qui ne sont pas fonctionnaires, ils s’opposent à une école fermée sur elle-même et, au contraire, demandent que le modèle des écoles européennes puisse servir à développer une vraie éducation européenne accessible à tous dans les systèmes d’enseignement nationaux.

Ils réclament que la crise économique ne soit pas le prétexte pour refuser d’investir dans l’avenir de l’Europe et de l’éducation de ses enfants.

Les Écoles européennes sont des établissements d'enseignement officiel créés conjointement par les gouvernements des États membres de l'Union européenne ainsi que la Communauté européenne. Elles jouissent d'un statut juridique d'établissement public dans chacun de ces pays.

La vocation des Écoles européennes est de dispenser un enseignement multilingue et multiculturel à des enfants des cycles maternel, primaire et secondaire. Elles sont destinées non seulement aux enfants des personnels des institutions européennes, mais également à tous les enfants dans la limite des places disponibles.

Il existe actuellement quatorze écoles européennes de type I (Alicante, Bruxelles I, II, III & IV, Frankfurt-am-Main, Mol, Bergen, Karlsruhe, München, Varese, Culham, Luxembourg I & II), réparties dans sept pays (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Espagne et Luxembourg) qui accueillent environ 22.500 élèves.

Point de contact :

Marco Pino
Secrétaire du Comité Local du Personnel
Commission Européenne
B-1049 Bruxelles
J 79 - 7/228
tel: +3222957371
gsm: +32494312555
marco.pino@ec.europa.eu

 

 

 

 

 

[top]

 

Page mise à jour le 27 décembre 2014